Japon Passion de sylv1

Posts Tagged ‘culture


image source:aikikaidethones.fr

image source:aikikaidethones.fr

cygne de séparation

avatar i love japan

Note de sylv1 adm:

Mardi 07 Mai 2013, 04h30:

yin et yangReportage Arté  inluant un savoir faire ancestral à travers l’artisanat , et traditionnlel au pays du soleil levant, ce documentaire est un véritable voyage initiatique.

Si cette vidéo ne fonctionne pas cliquez ici

La diversité est une richesse, l’art un moyen d’expression

gif

bamboo

Mise à jour Japon passion de sylv1, le: 05/05/2013 à : 04h30.

BANNIeRE-JAPON-PASSION

Publicités

faire son jardin japonais

Quantcast

Note de sylv1,adm:

Certains d’entre -vous aimerait avoir son « petit japon » chez soi je pense.

Je reprends sur cette page l’ historique du jardin japonais en résumé d’un site qui propose des accessoires et comment faire un jardin japonais.Le lien vous conduira sur ce site , après à vous de jouer.

extrait de l’ article su site : http://www.jardinjaponais.fr/historique.php

L’art des jardins japonais s’est écrit tout au long des siècles, s’enrichissant à chaque nouvelle époque de l’histoire du pays, des préceptes issus des grandes religions et philosophies orientales.De l’histoire du Japon naîtront 5 différents

styles de jardins, reflètant  ainsi l’identité du pays du soleil levant.

La suite:


Article source:
 http://tinou81.wordpress.com/2007/05/05/sado-ga-shima-une-ile-au-large-de-niigata/

Sado-ga shima : une île au large de Niigata

L’ile de Sado est la 5eme ile en superficie du Japon. C’est egalement un lieu important charge d’histoire depuis l’epoque medievale et meme bien avant. J’etais attire par ce lieu depuis quelques temps deja, mais je voulais degager assez de temps pour pouvoir m’y impregner suffisamment. La Golden Week 2007 m’a procure cette occasion. D’autant plus que ce n’est pas forcement une destination de premier odre pour les Japonais, qui preferent y venir en masse en ete, au moment des festivaux qui rythment la vie de tout ses habitants.

Pour ce voyage je suis accompagne de Marie-Laure, sympathique residante de longue date de Tokyo. Nous avons pris le train de nuit Moonlight Echigo, qui pour une somme modique, mais des sieges pas tellement inclinables et un eclairage neon, permet de rallier Shinjuku a Niigata en 5 heures environ.

Le fond de l’air est deja plus frais une fois a Niigata. La gare est petite, et nous gagnons ensuite le terminal du ferry Sado Kisen qui appareille a 6h pour Sado. De nombreux Japonais sont deja presents, notamment des voyages en groupe. Mais eux ne resteront vraisemblablement que 2 jours tout au plus, duree typique d’un “voyage en bus a la japonaise”. Sur le ferry c’est l’effervescence sur les tatamis en 2eme classe, les mamys pique-niquent en piaillant, c’est toujours amusant a entendre. J’arrive a quand meme recuperer deux heures de sommeil avant l’arrivee a Ryotsu, le port principal de l’ile.

Un petit point sur la geographie de l’Ile de Sado : comme le montre la carte plus haut, l’ile a une forme de “S” un peu bizarre. 2 chaines de montagnes paralleles au nord et au sud, separees par une vaste plaine fertile riche en riziere. Il faut savoir que la region de Niigata est une des plus fameuse region en terme de qualite de riz au Japon. Sado, qui echappe considerablement au developpement urbain du reste du Japon, a su s’adapter et repose beaucoup sur la riziculture pour subsister. Ci-dessous des exemples de vues typiques de la region centrale de l’ile :

Ca et la peche bien entendu. La premiere impression de l’ile est indeniablement cette image de “campagne profonde japonaise”, calme, qui semble presque oublie du temps, de Tokyo.

Nous gagnons dans un premier temps la petite bourgade de Mano, non sans avoir loupe notre correspondance a Sawata, ce qui nous a fait faire un detour par Aikawa. Pendant ce sejour nous allons devoir beaucoup compter sur ce reseau de bus qui circule dans toute l’ile. Ils sont peu frequents et a part quelques personnes agees, ils sont vides. C’est une preuve supplementaire de la relative desertification de l’ile, du vieillissement de sa population. Les jeunes partent a Niigata ou plus loin encore sur Honshu pour gagner leur vie, faire leurs etudes. Reviennent t-ils ensuite sur l’ile pour y vivre? Je n’ai pas vraiment d’indices sur la reponse.

Une fois a Mano, nous allons nous rechauffer autour d’un bon bol de nouilles ramen, dans un petit restaurant typique. Pour 500 yens l’enorme bol de ramen, on se remplit le ventre. Les autres rares clients du restaurant nous regarde, intrigues. Le gaijin (etranger) doit se faire tres rare sur cette ile. Ils sont encore plus stupefaits quand ils remarquent que l’on comprend ce qu’ils disent…La suite;

Liens externe:

Province de Sado
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sado
vidéo:youtube
« Ile de Sado (fr) » Clemandpo’s photos around Ryotsu, Japan
Une meduse comme on en voit pas souvent! Ile de Sado, Japon
Voyage sur l`ile de Sado( japon)

 

Note de sylv1,adm.

Petite sélection de  fin de semaine  qui devient une habitude .Je tiens à rester dans cette attitude pour vous offrir un peu de bonheur simple à travers ces vidéos agréables pour les oreilles et les yeux, de chacun de nous.

A toutes et tous, je vous souhaite un week-end le meilleur possible.

vidéos youtube:

Japon Traditionnel – Zen

Une visite dans les temples Zen du Japon

Kanata Made – Ryuichi Kawamura

Quelques images du Japon pour accompagner la chanson « Kanata Made » de Ryuichi Kawamura.

Présence du Zen

 

Source image: http://www.linternaute.com/photo_numerique/prise-de-vue/photo/


                                   Source image: http://www.jcastle.info/castle/profile/116-Utsunomiya-Castle

Article source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Utsunomiya

Utsunomiya (宇都宮市, Utsunomiya-shi?) est la capitale, et la ville la plus peuplée, de la préfecture de Tochigi, Japon. Utsonomiya est entourée par les montagnes de Nikko et Nasu au nord-ouest, par la rivière Kinu à l’est, et par la plaine de Kantō au sud-est. Elle se trouve à environ 100 km au nord de Tōkyō. La ville historique de Nikko se trouve 35 km à l’est.

En 2010, la population de la ville était estimée à 509 860 habitants et sa densité de population à 1220 personnes/km2. Sa superficie est de 416 84 km2. L’agglomération d’Utsunomiya (宇都宮都市圏, Utsunomiya Toshi-ken?) comportait 888 005 habitants lors du recensement de 2000.

Utsunomiya est desservie par l’autoroute Tōhoku, et par la ligne Shinkansen Tōhoku. La suite:

Autre article: source:http://www.japonaorleans.fr/?p=209

Anniversaire du jumelage avec Utsunomiya – Atelier calligraphie

Comme vous le savez sans doute, 2009 marque le 20ème anniversaire du jumelage entre Orléans et Utsunomiya ( 7 mai 1989 ). Entre autres manifestations, la maire d’Orléans nous a proposé d’organiser trois rencontres avec des personnes agées dans trois foyers sociaux de la ville. La première s’est déroulée il y a quelques mois autour de l’Origami et, hier, Natsuki, Kumi, Eriko et moi avont organisé une animation Calligraphie. La prochaine animation, prévue le 22 mai aura pour thème «   Cerémonie du Thé et Cuisine Japonaise  » !

dscf07041

Romain.

Vidéo:youtube

宇都宮市 Sounds in Utsunomiya city,Tochigi pref,Japan(フルHD)

Ohya Festival in Utsunomiya, Tochigi, Japan

Utsunomiya Miyamatsuri 2008

Hagakure

Posted on: 30 mars 2011


 

J’ai découvert que la voie du Samouraï réside dans la mort. Lors d’une crise, quand il existe autant de chances de vie que de mort, il faut choisir immédiatement la mort. Il n’y a là rien de difficile ; il faut simplement s’armer de courage et agir. Certains disent que mourir sans avoir achevé sa mission, c’est mourir en vain. Ce raisonnement que tiennent les marchands gonflés d’orgueil qui sévissent à Osaka n’est qu’un calcul fallacieux, qu’une imitation caricaturale, de l’éthique des Samouraïs. Faire un choix judicieux dans une situation où les chances de vivre ou de mourir s’équilibrent est quasiment impossible. Nous préférons tous vivre et il est tout à fait naturel que l’être humain se trouve toujours de bonnes raisons pour continuer à vivre. Celui qui choisit de vivre tout en ayant failli à sa mission encourra le mépris et sera à la fois un lâche et un raté. Celui qui meurt après avoir échoué, meurt d’une mort fanatique, qui peut sembler inutile. Mais il ne sera, par contre, pas déshonoré. Telle est en fait la voie du Samouraï. Pour être un parfait Samouraï, il faut se préparer à la mort matin et soir et même toute la journée. Quand un Samouraï est constamment prêt à mourir, il a acquis la maîtrise de la Voie et il peut sans relâche consacrer sa vie entière a son Seigneur.

  • * * * * * * *

Certains sont nés capables d’agir avec sagesse quand l’occasion le requiert. D’autres se voient contraints de rester éveillés de longues heures, en proie à l’angoisse, avant de découvrir la solution correcte du problème posé. Toutefois, même si ces différences innées sont dans une certaine mesure inévitables, tout un chacun peut développer des dons de sagesse insoupçonnés en adoptant les quatre vœux. Il semblerait que, quels que soient les dons personnels, quelle que soit la difficulté du problème, tout le monde puisse y apporter une solution grâce à une réflexion suffisamment longue et sérieuse. Tant que l’on fonde son raisonnement sur son « Moi », on est à la rigueur prudent et astucieux mais on n’est pas sage. Les êtres humains sont insensés et il leur est difficile de se départir de leur « Moi ». Malgré tout, un individu confronté à une situation ardue a de grandes chances de trouver une solution, s’il parvient à s’abstraire momentanément du problème, à se concentrer sur les « quatre vœux » et à abandonner son « Moi ».

Autre article: http://fr.wikipedia.org/wiki/Hagakure

Le Hagakure (Shinjitai: 葉隠, Hagakure?, littéralement « à l’ombre des feuilles » ou « caché dans le feuillage[1] ») , ou Hagakure Kikigaki (葉隠聞書, Hagakure Kikigaki?) est un guide pratique et spirituel destiné aux guerriers.

Il s’agit d’une compilation des pensées et enseignements de Jōchō Yamamoto, ancien samouraï vassal de Mitsushige Nabeshima. Ses commentaires ont été recueillis par un jeune scribe Tashiro Tsuramoto entre 1709 et 1716, mais ils n’ont été révélés que bien plus tard (au début du 20e siècle au public japonais) car gardés jalousement pendant plus de 150 années par le clan des Nabeshima. A l’origine, le Hagakure est formé de 11 tomes.La suite:

vidéo: youtube:

Booktrailer Hagakure – Yamamoto Tsunetomo

 

Kimono

Posted on: 30 mars 2011


 

 

Source image: http://www.fashionsnoops.com/sem_blog/defaultblogmsg.asp?id=323&comments=show

Le site ClickJapan:

(http://www.clickjapan.org/Coutumes_et_fetes_japonaises/Kimono.htm) vous présente ici un aperçu de l’habillement traditionnel Japonais (Kimono, Yukata…).

– Distinguer les kimono:

Le Kimono (着物) est le descendant direct d’un autre vêtement quasiment similaire mais porté comme sous-vêtement: le « Kosode ». Depuis le XVIIe siècle, le Kimono désigne le vêtement traditionnel japonais indifféremment masculin ou féminin composé d’une longue robe ouverte dont le côté gauche se rabat sur le côté droit fermé par une ceinture appelée « obi » (帯). L’obi est une ceinture de soie, pour les femmes, pouvant atteindre 4 mètres de long, qui se noue, serrée dans le dos. La forme du nœud varie selon les âges, les saisons et les occasions. Le kimono des hommes est aussi maintenu maintenu par un obi mais sa largeur est plus petite.

Visuellement, ce qui différencie les Kimono pour hommes, des kimono pour femmes ce sont les teintes et les motifs. Le kimono féminin s’adapte aux saisons, il est généralement de couleur vive et chamarré. Le kimono masculin est beaucoup plus sobre et de couleur foncé. Les kimono pour homme « Haori hakama » ont les manches plus courtes et cousues sous les aisselles. A l’inverse, les kimonos pour femmes qui ont des « ouvertures » au niveau des aisselles. Il est possible de classifier les kimonos en fonction de leur formalisme. les Kimonos portés lors des cérémonies officielles sont regroupés sous le terme de « iromuji« . Il en existe plusieurs…

Statut Formalisme
Femmes mariées Oui 1
Femmes célibataires Non Inusité

Kurotomesode (黒留袖): Kimono utilisé par les femmes mariés et les Geisha lors des cérémonies les plus formelles. Lors des mariage seules les mères des mariés sont autorisés à porter ce type de vêtement. De couleur noir, les motifs agrémentant ce kimono se trouvent situés sous le niveau du bassin. Certains Kurotomesode sont frappés cinq fois du blason de la famille « mon » (紋). Le blason est apposé sur les manches, le milieu du do et au devant de chaque épaule.La suite:

 

Autre article, source:http://fr.wikipedia.org/wiki/Kimono

Le kimono (着物, kimono de kiru et mono, littéralement « chose que l’on porte sur soi ») est le vêtement traditionnel japonais. Il est souvent confondu, à tort, avec les vêtements d’entraînement des arts martiaux (keikogi, judogi, karategi). Avant l’introduction des vêtements occidentaux au Japon, le terme kimono désignait tous les types de vêtements ; de nos jours il se réfère à la robe traditionnelle japonaise, de forme T, portée essentiellement pour les grandes occasions.

Le kimono descend du kosode, un vêtement utilisé auparavant comme sous-vêtement. Il est formé de rectangles de tissus pliés et cousus, mais jamais recoupés ; il est rectiligne, tombant jusqu’aux pieds ou chevilles, suivant la formalité de l’ensemble et la personne qui le porte. Sa particularité consiste dans ses manches très longues, pouvant aller jusqu’au sol pour les kimonos des jeunes femmes (furisode). Le kimono se porte toujours côté gauche sur côté droit : d’une part cela permettait de cacher une arme (tanto), d’autre part, les morts sont habillés en croisant dans le sens inverse . Il est tenu en place par une large ceinture nouée dans le dos, appelée obi.

Un kimono neuf est particulièrement onéreux, son prix pouvant s’élever à plusieurs milliers d’euros, et le porter est particulièrement compliqué. De nos jours, le kimono est surtout connu par le biais du jour des vingt ans (seijin shiki, 成人式?), où les jeunes Japonaises portent un furisode pour la photo traditionnelle. Parmi les plus chers, le furisode porté pour cette fête est souvent loué pour l’occasion. Un usage plus courant du kimono est réservé aux membres de la « très grande bourgeoisie », qui peuvent s’offrir les différents kimonos correspondant aux phases de la vie (jeunesse, âge mur, etc.) et parfois aux saisons. Cependant, ces dernières années ont vu naître un engouement pour les kimonos d’occasion ou sa version simplifiée le yukata.

La suite:

vidéos: youtube

How To Dress Yukata & Kimono Part2 By ICHIROYA.com

How To Dress Yukata & Kimono Part1 by ICHIROYA.COM


Traducteur Google

Bannière du site

La diversité est une richesse, l’art un moyen d’expression

La diversité est une richesse, l'art un moyen d'expression

Contact

japonpassiondesylv1@live.fr

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 443 autres abonnés

Sondage

Catégories

Fréquentation

  • 342,983 visiteurs
hobbies
Please do not change this code for a perfect fonctionality of your counter hobbies
jeux de casino

Fréquentation du blog

Livre d’or

météo Japon/France

japon passion de sylv1

%d blogueurs aiment cette page :