Japon Passion de sylv1

Le météorite de Tcheliabinsk et le téléscope japonais

Posted on: 22 avril 2013


Daria Denissova, Rédaction en ligne
22.04.2013, 19:26, heure de Moscou

Photo : RIA Novosti

Photo : RIA Novosti

Article source:french.ruvr.ru

la voix de la russie

Le météorite de Tcheliabinsk qui avait explosé dans le ciel de l’Oural le 15 février a encouragé les chercheurs japonais à créer un « télescope de guet »spécial. Le plus grand télescope du monde permettra de localiser dans l’espace des corps de petite taille avant leur collision avec la Terre. Le développement d’un tel télescope a été annoncé par les représentants de l’Agence d’exploration aérospatiale japonaise lors d’une rencontre avec les scientifiques de l’Université de Tcheliabinsk.

Les Japonais sont arrivés à Tcheliabinsk pour éclaircir des détails sur le météorite et collecter des matériaux dans le cadre du programme international de protection contre les météorites. Le groupe japonais était composé de Makoto Yoshikawa, manager du projet de lancement de la sonde Hayabusa 2, et Takashi Noritsugu, président de l’Association japonaise de la sécurité spatiale. Olga Chtchapina, secrétaire de presse de l’Université de Tcheliabinsk, raconte :« Les chercheurs japonais ont rencontré les nôtres, ont examiné la collection de fragments du météorite et se sont rendus sur le lac Tchebarkoul dans lequel il serait tombé. Il leur était important d’établir la trajectoire du météorite et la zone où il est tombé. Pour ce faire, il faut savoir la taille du météorite. Ces étudies visent à accélérer la construction du télescope spécial qui coûtera plus de 32 millions de dollars. A présent tous se sont rendus compte de la réalité du danger de météorites. Soit dit au passage, les chercheurs japonais nous ont offert leur ouvrage récent, « Collision avec le météorite » dans lequel plusieurs chapitres ont été consacrés au météorite de Tcheliabinsk ».Les Japonais ne sont pas les uniques scientifiques étrangers à avoir visité Tcheliabinsk suite à la chute du météorite. Peu avant, un expert de la NASA s’y est rendu.A présent le météorite de Tcheliabinsk est parallèlement étudié par plusieurs groups scientifiques russes et étrangers. L’un d’entre eux est celui du professeur de l’Université de Tcheliabinsk Alexandre Doudorov. L’astrophysicien a eu une chance unique de voir de ses propres yeux l’explosion dans le ciel de Tcheliabinsk et la chute du météorite. Ses observations et l’étude des fragments qu’on continue de trouver dans la région de Tcheliabinsk lui ont permis de découvrir certains mystères du bolide, notamment le fait qu’il a le même âge que la Terre : 4,5 milliards d’années :« A l’heure actuelle nous avons dans notre collection quelque 400 fragments prélevés dans différents endroits. Le plus grand fragment pesant un peu moins d’un kilo nous a été transmis par un habitant de la ville de Korkino. Nous avons étudié plusieurs vidéos : le moment de l’explosion a été très bien filmé par une caméra de surveillance insallée sur la place centrale de la ville ».Le météorite de Tcheliabinsk dont la chute a blessé quelque 1 500 habitants de la région et dont l’onde de choc a soufflé les vitres de nombreux immeubles et même un mur d’une usine de zinc garde de nombreux mystères. Les scientifiques ont évalué sa masse à 10 000 tonnes ayant supposé qu’il s’est dispersé dans l’atmosphère grâce à quoi seules 10 tonnes sont tombées sur la Terre. Au moment actuel quelque 60 kilos de fragments ont été retrouvés.Si le lieu de l’explosion est connu, personne ne sait en attendant où est tombé la plus grosse partie du météorite. Plutôt personne ne le sait précisément : le trou de 8 mètres dans la glace du lac de Tchebarkoul et le cratère sur son fond indiquent qu’il faut chercher ici. Mais les plongeurs ayant réalisé, en attendant, une seule immersion n’ont rien trouvé : il y avait trop de vase.Pour ce qui est de la composition chimique, les fragments sont disparates. Les chimistes ont découverts 19 éléments de la table de Mendeleïev, notamment le fer, le nickel, le potassium, le sodium et le zinc.L’année prochaine, lorsqu’il y aura plus d’informations, Tcheliabinsk organisera une conférence internationale consacrée au météorite. Dans le même temps, des documentaires sont déjà tournés sur ce phénomène unique. L’un d’entre eux, tourné par la compagnie NHK, sera prochainement diffusé au Japon.

roses animées

Mise à jour japon passion de sylv1, le : 22/04/2013, à : 22h00.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Traducteur Google

Bannière du site

La diversité est une richesse, l’art un moyen d’expression

La diversité est une richesse, l'art un moyen d'expression

Contact

japonpassiondesylv1@live.fr

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 438 autres abonnés

Sondage

Catégories

Fréquentation

  • 345,182 visiteurs
hobbies
Please do not change this code for a perfect fonctionality of your counter hobbies
jeux de casino

Fréquentation du blog

Livre d’or

météo Japon/France

japon passion de sylv1

%d blogueurs aiment cette page :