Japon Passion de sylv1

Aïkido:L’histoire du hakama

Posted on: 26 juillet 2011


article source:http://universdujapon.e-monsite.com/

L’histoire du hakama

Le mot Hakama vient du mot « Hakamo » qui désigne un vêtement porté à partir de la taille par les femmes dans les temps anciens

Ce mot est couramment utilisé depuis l’époque des dieux. Le Hakama a évolué en fonction des époques et l’on peut penser que le Hakama d’Aïkido utilisé à notre époque qui provient de l’équitation possédant et avec un large pli d’aisance (élargissure en sorte) à l’entre jambe

Le Hakama était, à l’origine, un moyen de protection des jambes des cavaliers contre les arbustes, etc. …Après, les samouraï sont descendus de cheval, et sont devenus des soldats à pied. Les samouraïs à pied ont persisté à porter les vêtements des cavaliers afin de marquer leur différence et de pouvoir être plus facilement identifiables. Il y avait plusieurs sortes de Hakama. Un Hakama était un genre de jupe en tube, sans « jambes ». Un autre était semblable, mais beaucoup plus long, et était porté lors des visites au shogun ou à l’empereur. Ils avaient environ 12 à 15 pieds de longueur, et étaient pliés et repliés, placés entre les pieds et l’arrière du visiteur (avec l’aide d’un habilleur). Cela rendait leur  à           genoux (shikko) difficile, ainsi que la cache éventuelle d’une arme.

 

Les 7 plis du Hakama

 

Les sept plis du Hakama symbolisent les sept vertus du Budo. Nous retrouvons ces qualités chez le samouraï d’antan. Le Hakama nous incite à refléter la vraie nature du bushido. Le port du Hakama symbolise les traditions qui se sont perpétuées de génération en génération. L’Aïkido étant issu de l’esprit du bushido, nous devons nous efforcer dans notre pratique de polir les sept vertus traditionnelles. » (Ueshiba Morihei)
Ces sept vertus sont, sans aucune hiérarchie entre elles :

Jin (bienveillance, générosité) la bonté ou la bienveillance suppose une attitude pleine d’attention pour autrui, sans considération d’origine, d’âge, de sexe, d’opinion ou de handicap. Le respect permanent des autres avec le souci de les honorer sans jamais leur causer de troubles ou de peines inutiles conduit naturellement à une concorde sociale mutuelle. Nous retrouvons ici le « Bushi No Nasake », la sympathie ou la clémence du guerrier nippon, qui pouvait certes trancher de son sabre tout problème lui étant soumis, mais qui possédait également la possibilité de pacifier les esprits sans ôter la vie.

Gi (honneur, justice) le sens de l’honneur passe par le respect de soi-même, d’autrui, et des règles morales que l’on considère comme justes. C’est être fidèle à ses engagements, à sa parole, et à l’idéal que l’on s’est choisi.

Rei (courtoisie, étiquette) la politesse n’est que l’expression de l’intérêt sincère et authentique porté à autrui, quelle que soit sa position sociale, au travers de gestes et d’attitudes pleines de respect et de sollicitude. Le cérémonial et l’étiquette font partie de l’extériorisation de la politesse.

– Chi (sagesse, intelligence) Le sage a toujours quelque chose à apprendre, même d’un fou, alors que le fou n’a plus rien à apprendre, même d’un sage. La sagesse est ici synonyme d’aptitude à discerner en tous lieux et en toutes choses, le positif et le négatif, à n’accorder aux choses et aux événements que l’importance qu’ils ont, sans être aveuglé ni se départir de la sérénité si durement acquise sur le tatami.

– Shin (sincérité) la sincérité est impérative dans l’engagement martial : sans elle, la pratique n’est que simulation et mensonge, tant pour soi-même que pour autrui ; l’engagement se doit d’être total, permanent, sans équivoque, et la sincérité de celui-ci se constate facilement ; l’illusion ne peut perdurer longtemps devant les exigences et le réalisme de la Voie.

Chu (loyauté) une valeur en voie de disparition dans notre société contemporaine, alors même que cette valeur est le ciment indéfectible de nos disciplines martiales. Le Budoka s’engage à une fidélité totale et à un respect loyal des règles internes à son Ecole. C’est là le reflet de la rectitude du corps et de l’esprit du pratiquant.

– Koh (piété) la piété s’entend ici dans le sens de respect profond et authentique des bases de nos pratiques martiales, bases techniques, spirituelles, historiques, philosophiques…

Dans beaucoup d’écoles, seules les « ceintures noires » portent le Hakama. Dans d’autres, tout le monde en porte. Dans certaines, les femmes peuvent commencer à le porter plutôt que les hommes (le gi était, à l’origine, un sous-vêtement; cette pratique a été soumise à controverses par les femmes pour cause de discrimination).

1. Yuki = courage, valeur, bravoure
2. Jin = humanité, charité, bienveillance
3. Gi = justice, droiture, intégrité
4. Rei = étiquette, courtoisie, politesse (également obéissance)
5. Makoto = sincérité, honnêteté, réalité
6. Chugi = loyauté, fidélité, dévotion
7. Meiyo = honneur, mérite, gloire; réputation, dignité, prestige

Étiquettes :

6 Réponses to "Aïkido:L’histoire du hakama"

On voit bien encore ici les techniques de maîtrise de soi. Il semble y avoir aussi comme pour le kimono un cérémonial pour enfiler le hakama :

un autre pour le plier :

Et là une autre technique radicale pour le ranger :

Sinon , je voulais demander : comment ça se repasse ?
(je plaisantes Sylv1, je plaisante)
Amitiés

murielle même pas tu le penses à repasser le hakama déjà quand tu le plis bien , et que ça tient dans ton sac de sport tu es content.Si tu veux essayer de repasser le mien je te l’envoie( lol)

En ce qui me concerne, je déteste tellement le repassage, que je décrète tout personne capable de repasser un hakama, grand maître de sagesse et de patience. Je le canonise même en vertu des pouvoirs qui me sont conférés
(par le club des allergiques au repassage)
lol

Mdr Murielle, Avec une bonne centrale vapeur et défroissage vertical ça doit être faisable. En tout cas je trouve ça très classe le hakama🙂

Bonjour Syvl1,

C’est marrant que tu mets cette article car je vais m’inscrire à mon village à la rentrée prochain car il y a un club justement et ça fait plus de 10 ans que je voulais en faire mais j’ai eu mes loulous d’amours. Ce qu’il en dit me plait beaucoup donc Aïkido me voila !
Ton week-end a été bon ?
Pour ma part je part vendredi pour 15 jours, j’en ai vraiment besoin !
Amicalement
Coco

Oui coco, je te remercie camping sympa avec des amis à rennes les bains(11).
Bonnes vacances pour toi et ta petite famille.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Traducteur Google

Bannière du site

La diversité est une richesse, l’art un moyen d’expression

La diversité est une richesse, l'art un moyen d'expression

Rejoignez moi sur facebook

Contact

japonpassiondesylv1@live.fr

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 346 autres abonnés

Sondage

Catégories

Fréquentation

  • 333,809 visiteurs
hobbies
Please do not change this code for a perfect fonctionality of your counter hobbies
jeux de casino

Fréquentation du blog

Livre d’or

météo Japon/France

japon passion de sylv1

%d blogueurs aiment cette page :